3 choses que vous devriez savoir sur votre moteur hors-bord

De nombreux propriétaires de bateaux optent pour un moteur hors-bord car les moteurs hors-bords disposent d’avantages non négligeables (rapport poids puissance, leur relatif faible coût et leur facilité d'entretien) - mais comme c'est le cas pour tous les équipements liés à la navigation, il faut faire preuve de prudence et de savoir-faire. Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un bateau équipé d’un moteur hors-bord, lisez la suite pour en savoir plus.

1 – Connaître le type de moteur hors-bord dont on dispose.
Il existe deux types de moteur hors-bord sur le marché: les 2 temps et les 4 temps. Un moteur 2 temps lubrifiera le mélange carburant-huile, tandis qu’un moteur 4 temps lubrifiera toutes les pièces du moteur à travers l’huile pompée dans les passages du moteur. Les moteurs 4 temps sont aujourd’hui plus courants grâce à leur efficacité énergétique et à leur plus grand respect de l’environnement.
2 – Ne pas négliger l’entretien du moteur.
L’eau salée est corrosive et peut entraîner la corrosion de certaines pièces de votre bateau si vous ne les entretenez pas correctement. Assurez-vous de respecter les périodes d’entretien et de maintenance recommandés, particulièrement les anodes (préférez les anodes d’origine constructeur, plus efficaces).
3 – Contrôler et rincer son moteur après chaque utilisation.
Après votre sortie en mer, rincez autant que possible votre moteur, surtout les passages de refroidissement pour augmenter la durée de vie du moteur. Cela empêchera le sel de s’accumuler.